Mode

Un nouvel atelier-boutique Ophelie Hats sur le Plateau. Chapeau!

Publié Sat, 21 Dec 2013 15:26:55 +0000, par Laure Juilliard, dans Lifestyle

boutique ophelie hats montrealCorine Serruya, créatrice de la marque Ophelie Hats, a un tempérament discret, mais fait tourner la tête des femmes depuis plus de 20 ans. Cette chapelière d’exception toujours sur le qui-vive, amoureuse du beau et de l’accessible, célèbre ces jours-ci l’ouverture de son tout nouvel atelier-boutique sur le boulevard Saint-Laurent. Un pas de plus pour la marque qui pour la première fois se lance dans le commerce de détail. Optimiste, visionnaire et passionnée, Corine dégage aussi beaucoup de douceur, une véritable connaissance de son secteur, une confiance solide et une volonté de fer. Radieuse, elle nous a reçu dans son nouveau repaire exquis orné de Fédora, bibi, feutres, bérets, serre-têtes, fascinator et bonnets colorés pour nous raconter son histoire et nous dévoiler ses projets. Rencontre avec une femme touchante et battante.

Issue d’un milieu populaire en France, Corine a toujours appartenu à la catégorie des débrouillards. « J’ai toujours été habile de mes mains et j’adorais bricoler. Petite, ma mère me fabriquait de la colle à base de farine et d’eau. Ça ne fonctionnait pas très bien, mais qu’importe, tout ce qui me passait sous la main, je m’appliquais à le transformer. Je n’avais aucun budget, mais des idées, je n’en manquais pas. »

À 18 ans, Corine suit son mari à Montréal et lance 6 ans plus tard, à 24 ans, sa marque Ophelie Hats. « Il y a 15 ans, on trouvait très peu de chapeaux pour femmes et j’ai senti une demande, une opportunité. J’ai commencé à créer des accessoires et puis très vite, les chapeaux ont suivi. »

La suite de l’histoire ressemble à un conte de fées. Mère de cinq enfants et femme d’affaires intrépide et accomplie, Corine a vendu ses créations dans quelques-unes des boutiques les plus prisées au monde comme Henri Bendel et Bloomingdale’s à New York, les Galeries Lafayette, le Printemps et Franck et Fils à Paris, pour ne citer qu’eux. Ses chapeaux ont aussi accompagné de prestigieuses expositions de mode aux quatre coins du monde. Nommons par exemple « La planète mode de Jean Paul Gaultier. De la rue aux étoiles » au Musée des beaux-arts de Montréal et au Musée des beaux-arts de San Francisco ou encore Hats : An Anthology by Stephen Jones au Musée Victoria & Albert de Londres.

Aujourd’hui, Ophelie Hats a pignon sur rue sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal, « ma ville de cœur », sourit Corine. « C’est une toute nouvelle aventure pour la marque et je bouillonne d’idées. J’ai eu très envie d’offrir un concept innovant, quelque chose qui n’existe pas et j’ai tout de suite pensé à un bar à chapeaux. » Dès janvier 2014, les clientes d’Ophelie Hats pourront donc acheter les collections actuelles, mais aussi créer leur propre chapeau sur mesure à un prix très doux. « Je suis très attachée à la philosophie de l’abordable et je tenais à ce que chaque femme puisse repartir avec un produit de grande qualité à moindre coût ».

Pari réussi! Dans son nouvel atelier-boutique, Corine surpique, gaufre, teint, perfore et façonne à la main Fedora, bonnet de laine, béret en angora, borsalino, bibi, feutre et capeline. Coquette, mais toujours pointue, elle les sublime avec des touches de cuir, sa matière préférée, des broches fantaisie, des pompons, des fils d’or ou des voilettes. Alerte sur les tendances et généreuse en conseils, elle nous guide vers le modèle idéal de chapeau à porter cet hiver. « On joue avec les extrêmes. Sans forme rigide et à grands rebords souples, le Fedora a la cote tout comme le tout petit modèle cloche des années 20. Les grands froids amènent un besoin de chaleur et de confort. On privilégie alors la laine angora, douce et riche ou le cachemire, tricoté dans des mailles soit très fines soit larges. » À en perdre la tête!

Ophelie Hats, 3868 Boulevard Saint-Laurent Blvd, +1 877-900-4299

Article originellement écrit pour StyleList Québec.



Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *