Culture

Ode à une jeune mariée, rock, excentrique et moderne

Publié Sun, 24 Jul 2011 16:14:53 +0000, par Laure Juilliard, dans Lifestyle

Claire, 15 ans, au deuxième rang près de la fenêtre, seconde 3, Lycée Blomet. Tu détonnais parmi toutes ces petites bourgeoises conformes et conventionnelles, qui regardaient les nouveaux entrants du coin de l’oeil, mi figue mi raisin. Claire, tu souriais tellement que tu aurais pu t’en décrocher les maxillaires. Tes yeux bleus étaient déjà tellement beaux et si brillants. Tes mèches blondes, ton petit pull un peu trop ajusté, cette énergie folle qu’on sentait émaner de toi ne pouvait pas s’oublier.

Quel moulin à parole, quelle surexcitée! Tu n’en pouvais plus de créativité et de vie! Te souviens-tu de ces après-midi à écouter Muse, à papoter sur les déboires de l’amour, à rêver de philosophie, à pester contre les profs qui ne reconnaissaient pas nos talents évidents, ce voyage à Rome, cette façon de s’habiller à coup de Jennyfer ou Pimkie tout simplement ignoble … Claire, 11 ans en arrière, le souvenir reste net et intact.

Claire, 21 ans, derrière ta petite caisse, si fragile, si jolie, ce même sourire collé aux lèvres, ces mêmes yeux écarquillés francs et sincères. De l’eau avait coulé sous les ponts, des vies parallèles avaient été vécues, c’était nos retrouvailles après quelques années de chemins différents, là devant cette caisse. Endroit de retrouvailles finalement assez emblématique puisque c’est ici que tu as aussi trouvé ton bien aimé Thomas, ta force, ton appui, ton amour, ton mari.

De toutes ces années est née une amitié hors du commun, profonde et juste marquée par cette surexcitation qui te caractérise plus que jamais. C’est drôle de se remémorer ton énorme agenda contenant toute ta vie que tu trainais partout avec toi, ton ipod vissé aux oreilles et ta voix enjouée qui s’écriait « Laure il faut absolument que tu écoutes ça! »; c’est fou de repasser devant la Consigne, le Gaumont Parnasse ou le Japonais rue d’Odessa, tous ces lieux symboliques qui crient ton nom à chaque passage.

Thomas je te confirme que tu as dégoté la perle rare, et que comme tout bijou précieux il faudra la porter et la soutenir dans tous vos futurs merveilleux projets. Je ne doute pas une seconde que tu feras de Claire la plus heureuse des femmes et je vous souhaite de faire un bon bout de chemin ensemble, toute la vie si possible!

Vos Commentaires

1 commentaire

Cette belle déclaration d’amitié est touchante ! D’autant plus que moi aussi je marie une amie à 21 seulement cet été ! Cela me donne un bel avant-goût :)

Commentaire de Coralie, le 25 juillet 2011

Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *