Culture

Regarder le monde avec des yeux d’enfants: Totem…

Publié Thu, 16 Jun 2011 21:29:54 +0000, par Laure Juilliard, dans Lifestyle

Bouche ouverte, grands yeux ébahis, tension palpable, soupir de soulagement, émerveillement omniprésent… il y a longtemps que tant de sensations innocentes et enfantines ne m’avaient submergées. Et pour dire, retournons un moment en enfance puisque je vous emmène au cirque! Mais attention, pas n’importe lequel: le cirque du soleil!

Il y a deux ans déjà, le spectacle Ovo m’avait bouleversée par son univers si poétique et intriguant. Cette année, c’est Totem qui est venu nous éblouir, avec ses paillettes et son côté grand spectacle, cependant ponctué de touches légères et charmantes.

Avec cette 26ème production, Totem nous plonge dans plusieurs mondes et civilisations en passant de la préhistoire à l’ère moderne, de la science à l’état de nature ou encore à un univers légendaire.

La performance des artistes est à couper le souffle, leurs expression faciales exprimaient aléatoirement la tension, l’adrénaline montante, l’effort, la maîtrise, la joie… je ne pourrais pas m’arrêter de qualifier les fantastiques émotions que j’ai vu défiler depuis mon siège! On oscille entre numéro de force, d’équilibre, d’agilité, de grâce, de souplesse, d’humour…

L’univers du cirque est bien là, pour étonner petits et grands. Oui, vous vous surprendrez à avoir cette même petite bouille ahurie que votre voisin de droite de 5 ans… Mais après tout, n’est-ce pas ça le bonheur? Continuer d’observer la vie avec les yeux d’un enfant?

Dépêchez-vous de réserver vos billets, le spectacle se termine le 31 juillet et découvrez ici, l’équipe qui a contribué à émerveiller notre quotidien le temps de quelques heures!


Vos Commentaires

2 commentaires

Oh je l’avais vu l’an dernier, et même sur le siège le moins cher tout en haut dans le coin, c’était magique.. Une telle perfection des numéros, tellement de modernité, de poésie et d’humour à la fois.. C’était WAOW.

Et alors, quel numéro tu as préféré ?

Commentaire de Nina, le 21 juin 2011

J’ai adoré les trapézistes. C’était mutin, charmant, tout plein de légèreté!

Commentaire de Laure, le 21 juin 2011

Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *