Voyage

Un long weekend à Toronto

Publié Fri, 29 Apr 2016 08:26:34 +0000, par Sarah Duvivier, dans Lifestyle

Bien que Toronto soit considérée par les Montréalais comme notre plus grande rivale, il serait dommage de ne pas mettre son chauvinisme de côté pour aller découvrir (ou redécouvrir) la plus grande métropole du Canada. À l’instar de Montréal, Toronto est une ville cosmopolite, véritable melting-pot culturel où l’on peut déambuler à sa guise entre les différents quartiers ethniques. À l’approche du long weekend du mois de mai (merci la Reine Victoria), on a pensé que cet article tombait à point nommé.

Toronto_Queen's_Park

On peut facilement visiter le centre-ville à pied, en commençant par le Financial District au Sud et en remontant progressivement vers l’Université de Toronto. Pour un premier aperçu de la ville dans son ensemble, on recommande de se rendre au sommet de la CN Tower (si le ciel est dégagé). Un peu cher (environ 30$) mais la vue imprenable sur cette étonnante skyline à l’américaine vaut le coup d’œil.

Toronto_Financial_District

Après l’avoir admiré de haut, vous pourrez vadrouiller à travers le quartier des affaires et du spectacle à la découverte de ses excentricités architecturales : le Rogers Centre, le Roy Thomson Hall, la Sun Life Tower s’élevant à l’infini en face de l’église écossaise St. Andrews, le Toronto Dominion Centre avec ses tours vitrées noires dans lesquelles se reflètent tous les édifices environnants. Poursuivez vers le Canada Permanent Building et son hall d’entrée Art déco, le CIBC Building et sa silhouette monumentale, la Royal Bank Plaza et sa magnifique façade miroitante dorée, la Brookfield Place et son époustouflante galerie supportée par une énorme structure de nervures métalliques blanches, le Hockey Hall of Fame et enfin, le Nathan Phillips Square.

Toronto_Financial_DistrictToronto_Brookfield_Place

De là, vous n’aurez qu’une rue à traverser pour vous retrouver à l’entrée de l’Eaton Centre (le Times Square local), immense centre commercial où vous pourrez vous restaurer. Ne pas manquer l’œuvre suspendue de Michael Snow représentant un vol de bernaches en fibre de verre. Pour les petits budgets, on recommande Salad King, un excellent restaurant thaïlandais sans prétention où vous ne serez pas déçu. Petit faible pour le poulet aux noix de cajou et sa sauce thaïe très savoureuse.

Toronto_Eaton_Centre

Profitez de la proximité de Queen Street pour errer dans cette rue mythique. On vous conseille de commencer par la portion West Queen West qui abrite une multitude de petits restos sympas, de friperies et de boutiques de designers. Si votre budget le permet, on vous conseille d’ailleurs de loger au Drake Hotel, boutique hôtel à la fois moderne et chaleureux. Vous serez alors au cœur de l’action, au beau milieu d’un quartier culturel et artistique (grande concentration de galeries d’art) où l’on vit à l’heure du « bohème-branché ». Côté restau, on recommande le Drake One Fifty, lieu à la fois chic et branché où l’on sert des plats canadiens créatifs et de délicieux cocktails.

Drake_Hotel_Toronto Drake_One_Fifty_Toronto

Revenez ensuite sur vos pas pour rejoindre Queen Street West qui abrite le siège du MuchMusic World (équivalent canadien-anglais du MTV) et les curieux studios de CP24 et eTalk. À peine plus au Nord, le quartier de Chinatown vous offrira un dépaysement total. Explorez la myriade de petits commerces de produits cantonnais et délectez-vous des merveilleux parfums de fruits frais et de thé de ginseng. Les odeurs prenantes des étalages de viande et de poisson et la multitude d’enseignes colorées finiront de vous plonger dans l’ambiance. Pour les amateurs de raviolis chinois, une halte au Dumpling House Restaurant s’impose. Ils sont absolument délicieux et très peu chers.

Faites un détour par l’Art Gallery of Ontario avant de vous rendre à Kensington Market. Ce musée recèle de nombreux trésors réunis en plusieurs collections canadiennes historiques et contemporaines. Juste à côté, ne pas manquer le Sharp Centre for Design, monté sur 12 pilotis aux couleurs vives.

Toronto_Sharp_Centre_DesignToronto_Kensington_Market

Kensington Market est de loin notre endroit favori. De ce quartier excentrique et haut en couleurs se dégage une atmosphère anachronique qui attise la curiosité. Enchainement de vieilles maisons victoriennes, amoncèlement de petits magasins où l’on peut se procurer toutes sortes de fringues vintages, secteur « bouffe » offrant un savoureux mélange d’influences, street art à tous les coins de rue… Vous y trouverez également de nombreux coffee shops où les hippies du coin viennent fumer leur « pot » à l’abri des regards (même si les effluves émanant de ces cafés ne laissent planer aucun doute). Pour les gros appétits, on vous conseille de manger un morceau chez Big Fat Burrito, où l’on trouve les meilleurs… burritos en ville! Notre préféré: le porc effiloché avec guacamole, c’est cochon.

Toronto_Kensington_Market Toronto_Kensington_Market Toronto_Kensington_Market

Puisque vous y êtes, n’hésitez pas à vous promener dans l’enceinte de l’Université de Toronto dont les bâtiments en pierre et les grands parcs rappellent avec nostalgie l’univers magique de Harry Potter. De Queen’s Park, jolie vue sur Downtown. À peine plus au Nord, ne manquez pas le Royal Ontario Museum. La structure singulière du plus grand musée du Canada vaut à elle seule le détour. Il est aussi l’un des musées d’histoire naturelle les plus importants du monde. En ce moment, une exposition fascinante sur l’histoire et la beauté de l’art corporel. Tatoueurs, tatoués, organisée en partenariat avec le Musée du Quai Branly à Paris, retrace l’histoire d’une pratique aux multiples significations. Dans le secteur huppé de Bloor-Yorkville qui regroupe galeries, boutiques chics et cafés, la charmante Avenue Hazelton mérite également le détour. Afin de satisfaire le foodie qui sommeille en vous, attablez vous à La Société, rue Bloor. Si vous y êtes au moment du brunch, goûtez aux œufs bénédictines au homard, un must!

Toronto_UniversityToronto_UniversityToronto_Royal_Ontario_MuseumToronto_Hazelton_Avenuela societe toronto

Hors des sentiers battus…

Si vous avez le temps, vous visiterez volontiers le Distillery District, l’un des complexes industriels les mieux préservés d’Amérique du Nord. Ses façades en brique rouge et ses carcasses métalliques lui confèrent un cachet historique intéressant. Pour les foodies, il y a aussi des restaurants à la mode et le St. Lawrence Market, réputé pour ses produits locaux d’une fraicheur exceptionnelle (on vous conseille de gouter aux fromages fins ontariens). Non loin, allez jeter un œil au Gooderham Building, souvent appelé le Flatiron à cause de sa forme triangulaire qui ressemble beaucoup à son cousin New Yorkais. Derrière l’édifice, une immense murale en trompe l’œil ne laisse pas indifférent. Si vous souhaitez vous ressourcer quelques minutes, n’hésitez pas à vous arrêter au Caffe Furbo, un lieu intimiste où se mélangent les odeurs d’espresso moulu et de viennoiseries tout juste sorties du four. Profitez-en pour admirer les expositions de photographie et beaux-arts.

Toronto_Distillery_DistrictToronto_Distillery_District

Si vous êtes à Toronto pendant le long weekend du mois de mai, profitez-en pour aller vous déhancher à Hanlan’s Point, sur l’une des îles en face de la ville, pendant le festival de Electric Island. L’évènement regroupe tous les ans à partir du printemps des milliers de fans de musique électro. Le retour en ferry à la tombée du jour avec la vue saisissante sur la skyline n’est pas pour déplaire non plus… Cette année, Sven Väth, Jamie Jones, DJ Tennis et Job Jobse aux platines pour la journée d’ouverture (ainsi que d’autres artistes).

Toronto_Electric_IslandToronto_Islands

Dans les environs…

On vous recommande une petite virée d’une journée à Niagara, il fait bon venir y prendre un bol d’air! Pour les chutes, oui, mais aussi pour la charmante ville de Niagara-on-the-Lake, située à seulement 30 min en voiture. Malgré les commentaires péjoratifs qui circulent sur les Chutes du Niagara, elles révèlent un phénomène naturel spectaculaire. On peut s’en approcher de très près et entendre rugir les trombes d’eau qui se déversent inlassablement dans la rivière Niagara. On vous conseille également de monter à bord du célèbre Hornblower qui vous mènera au pied des chutes. Aventure sympathique pour se rendre compte de la puissance du débit, impressionnant. Petit plus, la visibilité est bien meilleure côté canadien alors on ne va pas s’en priver!

Niagara_Falls

Inutile de s’attarder à Niagara Falls qui ne présente par ailleurs aucun intérêt (à moins que vous n’aimiez le flot continu de touristes et les casinos), quelques heures suffisent largement. On préfère plutôt louer des vélos pour l’après-midi et arpenter la route des vins à Niagara-on-the-Lake. On apprécie particulièrement les vins de glace, spécialités canadiennes au gout délicieux. Attention, ils sont très sucrés (ou liquoreux pour les puristes). Two Sisters et l’Inniskillin Estate Winery comptent parmi les domaines les plus somptueux. Après avoir dégusté les crus des différents vignobles, on vous suggère une petite halte en ville au coucher du soleil. Véritable village de poupées aux jolies demeures du XIXème, Niagara-on-the-Lake est si mignon et romantique qu’il adoucira même les plus pragmatiques!

Niagara_on_the_LakeNiagara_on_the_LakeNiagara_on_the_LakeNiagara_on_the_Lake

Crédits photo: Sarah Duvivier, Drake Hotel, La Société Toronto



Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *