Culture

L’amour n’est qu’une infinité de « Suites Cruelles »

Publié Fri, 19 Feb 2010 12:38:05 +0000, par Laure Juilliard, dans Lifestyle

On ressort engourdi de « Suites Cruelles ou le diable est dans les détails »… On a vécu la douleur, la contorsion, l’émotion, le désir et le rire. En somme, tous les ingrédients nécessaires à la composition d’une passion déchirante. Le résultat: une nostalgie inconfortable dont on voudrait se débarrasser et garder pour toujours. On a cette étrange impression de se réappropier tous les déboires de nos premières amours; les plus difficiles et les plus touchantes; ces relations « oxymores ». Amateurs de Nietzsche, cette représentation est pour vous!

pièce suites cruelles

Au delà de la performance des danseurs, déchirants dans le martellement de leurs corps et la puissance de leurs émotions, l’immense force de cette pièce repose sur le mélange des arts. A la chorégraphie, viennent s’ajouter le théâtre, la vidéo, la lumière, les instruments de musique (piano et batterie) et l’humour. Une association qui donne une originalité toute particulière et qui tient le spectateur en haleine. On rit vraiment au milieu de cet amas de souffrance, et dieu que c’est plaisant! On notera aussi l’acceptation totale de la part de féminité chez l’homme, traduite par le port de talons et l’homosexualité présente.

suites cruelles

« Suites Cruelles » de Hélène Blackburn se joue à l’Agora de la danse – 840 rue Cherrier – du 18 au 20 février 2010 à partir de 20h.


Vos Commentaires

7 commentaires

C’était une superbe représentation !
& Ton texte décrit vraiment bien tout ce qu’on y ressent !

Commentaire de Marjorie, le 19 février 2010

Merci!!! Je crois qu’on sera tous d’accord pour recommander à fond ce spectacle!

Commentaire de Laure, le 19 février 2010

Great review! Great show!

Commentaire de Kat, le 19 février 2010

magnifique photos ! wow
alice
xoxo
http://www.thefashiongarden.blogspot.com

Commentaire de alice, le 19 février 2010

Putain ! ça m’aurait plus ça !!

Commentaire de leraudat claire, le 20 février 2010

version 2:

ostie, ça aurait été MA LA DE de voir ce show avec ma parisienne ! :)

Commentaire de leraudat claire, le 20 février 2010

oh!

Commentaire de if jane, le 23 février 2010

Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *