Brunch

Le Parc-Extension d’Isa Tousignant : « un village aux 1000 couleurs »

Publié Fri, 06 May 2016 13:40:06 +0000, par Laure Juilliard, dans Food

Il y a un an (oui, le temps file) lors d’une réunion éditoriale chez Tourisme Montréal, je discutais avec ma collègue Isa Tousignant – journaliste art de vivre – des quartiers montants de Montréal. J’apprenais qu’elle était résidente de Parc-Extension (Little India) depuis 6 ans! Ce petit quadrilatère montréalais dont le nom circule de plus en plus, délimité au nord par le Boulevard Crémazie, le Boulevard de l’Acadie à l’ouest, l’Avenue Casgrain à l’est et la rue Jean-Talon au sud, est une mine de bons plans multiculturels qu’Isa a bien voulu m’aider à décortiquer. Pourquoi Parc-Ex, quelles bonnes adresses y découvrir, où s’aventurer? Confidences.

parc ex bedudez
Pourquoi as-tu choisi Parc-Extension?

J’étais tannée du Mile End, de son uniformité, et mon conjoint et moi cherchions à acheter. Plutôt que Villeray, nous avons préféré le côté abordable et multiculturel de Parc-Ex, mais aussi sa vie familiale et communautaire qui donne l’impression de vivre dans un village. On connait tous nos voisins et leurs enfants. L’ambiance est très old country, je pense que je n’en partirai jamais…

parc extension adrien_dh

Comment définirais-tu la vibe?

Ça va faire 7 ans que je vis là. Quand je suis arrivée, c’était un quartier d’immigrants de classe moyenne ouvrière. Maintenant, c’est de plus en plus hipster, mais il y reste encore une belle authenticité. Parc-Ex est un village aux 1000 couleurs, il y a une quarantaine de nationalités représentées dans le quartier sur environ 15 blocs. C’est tout petit et très mixte en même temps. Les magasins africains côtoient les restaurants grecs ou les épiceries pakistanaises depuis 50 ans. C’est un village international où les anglophones et les francophones nés au Québec viennent aussi s’installer.

parc extension mayleeko

Comment vois-tu ce quartier dans l’avenir?

Vraiment hipster. Tous les camions de déménagement que je vois arriver dans le quartier le prouvent. C’est un coin encore abordable, ce qui devient rare, surtout quand tu es à deux pas du Mile End, du Mile Ex et de la Petite Italie et que ton mode de vie n’est finalement pas tant affecté. Il y a une migration réelle vers le nord.

gentrification is coming - Unbreakable Kimmy Schmidt

Une rue que tu aimes?

La rue Liège, au nord de Jarry, complètement hors des sentiers battus. Je l’ai découverte il y a 3 ans, après avoir déménagé. C’est un mélange de restaurants, de cafés, de barbiers et de parcs, comme une mini Avenue du Mont-Royal. Tous les commerces sont uniques, tu ne trouveras aucune chaine là-bas, et il y règne un feeling de vieux Parc-Ex vraiment cool.

salon de barbier rue liege photo kate mcdonnell

Tes adresses préférées?

Afroditi : une boulangerie grecque magnifique. J’ai grandi à Outremont, et j’y ai retrouvé un air de « comme à la maison » quand j’ai déménagé ici. Tout est en chrome, il y a une superbe sélection de pâtisseries grecques au fromage et aux épinards et des spéciaux le weekend. Disons que si tu ramènes ça pour un brunch, tu es une super star.

patisserie afroditi montreal parc extension

India Beau Village : un restaurant indien sur Jarry niché dans une ancienne salle de banquet grecque, avec une vibe Grecque : du Parc-Ex tout craché! La nourriture y est superbe. Il y a aussi plein de plats végétariens délicieux [NDLR : Isa est végétarienne] et de grandes tables rondes comme dans les restaurants chinois. C’est un lieu idéal pour une bouffe à la bonne franquette avec ta gang où il y a toujours de la place, et où le dal est fou!

The little shop : un magasin vintage familial situé dans un cottage à 3 étages sur l’Avenue Ogilvy. C’est paqueté de vêtements, de souliers, de tapis, bref, de trésors à l’infini, avec un côté presque antique, voire victorien. On y trouve des morceaux de soie et des tissus qui couvrent toutes les époques. Beaucoup de stock des années 70 aussi. En bas il y a des manteaux très « what the hell ». La boutique est souvent fréquentée par des stylistes de New York et de Toronto et est ouverte 3, 4 jours par semaine avec des horaires étranges. C’est aussi un lieu de ressources inépuisables pour les sets de cinéma.

the little shop parc extension efolieb

Parc Jarry : la plus grande cour du monde, situé à un coin de rue de chez moi. Incroyable l’été! Je viens y flâner et voir des matchs de baseball, mais le clou du spectacle, ce sont les parties de crickets, très appréciées de la communauté sud-asiatique. Comprendre les règles est une autre affaire, mais c’est vraiment le fun d’aller les voir dans cet environnement. Évidemment, il y a les parcs pour enfant et la piscine qui ne sont pas pour déplaire.

parc jarry restotapeo

Les dépanneurs. Il faut savoir que dans Parc-Ex, tous les magasins sont uniques. Que ce soit les épiceries ou les dépanneurs, chacun à sa saveur et ses propres importations. Il y a notamment le Marché Blair ouvert 24h/24 sur Jarry au coin de Querbes qui vend des fruits tropicaux incroyables, prêts-à-manger. Tu trouves de petites mangues qui viennent de l’Inde, des chayottes et des goyaves, parfaites pour un petit dej’ de dernière minute, mais aussi des produits africains, caribéens et pakistanais… tout sauf corporatifs.

Merci Isa!

Et aussi… des petits cafés et restos « Pinterest »

Si le Parc-Extension d’Isa ne connait pas encore la gentrification, les commerces de la rue Jean-Talon entre l’Avenue Casgrain et la rue Marconi se sont imprégnés de la vibe du Mile Ex. On note le Salon Teashop et sa caverne d’Ali Baba de thés dans un environnement hautement stylé, la Brasserie Harricana et ses accords mets et bières, les dumplings savoureux de Trilogie (MAJ : restaurant fermé), et le Bar le Ritz PDB et ses concerts déjantés à saveur punk, rock ou shoegaze. En traversant le viaduc, seul le joli café communautaire place commune, dont l’ambiance est plus roots qu’hispster, sert sur une terrasse modeste, mais très ensoleillée, un bon jus d’hibiscus et des brunchs savoureux.

cafe place commune parc extension

Pour en savoir plus sur le quartier

 

Crédits photo par ordre d’apparition : Miville Tremblay (photo de couverture), Bdudez, Adrien_dhMayleekoEric Liebowitz / Netflix, Kate McDonnellpark_exEfoliebRestotapeo, Café La place commune.



Ajouter un nouveau commentaire

Votre courriel n'est jamais publié ni partagé. Les champs obligatoires sont marqués de *